IL FAUT RESTER FORT!

Tout comme moi, je l'imagine, vous n'êtes plus capable d'entendre parler de la pandémie.

Avec tous les variants qui arrivent, je pense qu'il est important de renforcer encore plus que jamais notre système immunitaire.  C'est pour cette raison, que je vous ai préparé un petit article qui pourrait vous aider.

Tel un arbre seul au milieu de la tourmente, il faut rester FORT!

 

 

Il faut encore en parler parce qu'une condition de l'humain est souvent oubliée quant on pense au système immunitaire.

LE STRESS!  Le stress est un pertubateur de notre système immunitaire, autrement dit, il fait baisser nos défenses naturelles.

Faire baisser notre niveau de stress est plus facile à dire qu'à faire.  Tout autour de nous est source de stress.  C'est certain que faire des exercices de respiration en cohérence cardiaque, faire de la méditation, du yoga,  aller prendre de l'air dans la nature aident à se calmer.

Outre les bonnes habitudes de vie comme l'alimentation, le sommeil, l'exercice, la respiration, le repos...etc.  il est utile d'ajouter certains suppléments.

VITAMINE D: Surnommée la vitamine du soleil, elle est essentielle pour la santé des os mais aussi pour le système immunitaire.  Elle se forme sous l'effet du soleil sous l'épiderme avec l'action des rayons ultraviolets.  Elle peut être insuffisante lorsque nous nous exposons au soleil avec une crème solaire, c'est pourquoi il est bien de la prendre en supplément.  La faculté de fabriquer la vitamine D chez les gens un peu plus âgés déclinent avec le temps.  C'est pourquoi les gens plus âgés sont souvent en carence et il serait plus profitable pour eux de la prendre en supplément liquide pour une meilleure assimilation.

Dans l'alimentation, nous retrouvons la vitamine D dans les laits végétaux lorsqu'ils sont enrichis, dans les poissons gras comme le hareng, le saumon, le thon, les sardines ainsi que dans le jaune d'oeuf et le foie.

VITAMINE C:  Elle renforce les défenses immunitaires.  Vitamine antioxydante, elle permet de combattre les altérations provoquées par l'excès de radicaux libres dans les cellules.  Elle n'est pas stockée dans l'organisme, et comme elle est utilisée très rapidement par l'organisme, elle doit être fournie à tous les jours, et ce plusieurs fois par jour.

Même si la vitamine C ne peut sans doute pas empêcher d'attraper un rhume ou tout autre virus, elle en limite les symptômes et réduit la durée.  Des études ont démontré qu'une prise de 1000 à 8000 mg de vitamine C administrée dès les premiers symptômes réduirait la durée et la sévérité d'un rhume.  Il a aussi été démontré que la vitamine C aidait les patients âgés à mieux lutter contre de graves infections respiratoires.  Cette vitamine est aussi un antihistaminique naturel, prise à haute dose elle neutralise les effets des substances inflammatoires produites par l'organisme en réaction aux pollens, aux poils d'animaux et autres allergènes.

Dans les sources alimentaires, on retrouve de la vitamine C dans les agrumes, les kiwis, le chou, le brocoli, les légumes verts à feuilles, le poivron rouge, les fraises, le camu, les baies d'argousier etc.

LE ZINC:  Il joue un rôle crucial dans les processus immunitaires.  Comme le zinc ne se stocke pas dans l'organisme, il doit être apporté par la nourriture ou par un supplément.  Les aliments riches en zinc sont la viande et les poissons dans lesquels ils abondent.  On retrouve du zinc aussi dans le foie, les oeufs, les fruits de mer, le fromage, les légumineuses, les noix et le germe de blé.  

Le zinc a une action antioxydante par l'intermédiaire d'une enzyme, la superoxyde dismutase, dont il est un des constituants.  Il aide l'organisme a se défendre contre les radicaux libres et permet au système immunitaire d'activer les lymphocytes T.

Pris en supplément, le zinc pourrait renforcer les défenses naturelles de l'organisme.  En déficit, il pourrait conduire à une augmentation des rhumes et des grippes, contrer une diminution du goût et de l'odorat.

LE SÉLÉNIUM: Le sélénium est un oligo-élément qui pourrait se révéler un allié puissant dans la prévention fournie par notre système immunitaire.    Le sélénium est un métalloïde présent dans les sols, en quantité variable.  L'utilisation d'engrais chimiques et les pluies acides ont contribué à réduire le sélénium disponible.  Oligo-élément essentiel à de nombreuses fonctions de l'organisme, le sélénium se concentre particulièrement dans les reins, le foie, la rate et les testicules.

Le sélénium agit par l'intermédiaire des sélénoprotéines.  Les mieux connues, les glutathions-peroxydases, sont des enzymes antioxydantes qui constituent la principale ligne de défense contre les agressions des radicaux libres.  Ceux-ci sont produits en permanence dans l'organisme mais ils peuvent s'accumuler en cas d'agression ou de fatigue.  Un apport suffisant en sélénium est nécessaire pour permettre l'activité optimale de ces enzymes protectrices.  Toujours avec l'intermédiaire des sélénoprotéines, le sélénium protège les vitamines C et E de l'oxydation et garantit leur efficacité.  Le sélénium intervient pour réguler les processus inflammatoires et immunitaires.

Dans les sources alimentaires de sélénium, on le retrouve dans les noix de Brésil, les fruits de mer, le foie, la volaille, la viande, l'avoine, le riz complet.  Une seule noix de Brésil peut contenir jusqu'à 60 ug, presque l'apport quotidien recommandé. 

QUERCÉTINE: La quercétine fait partie des flavonoïdes, un pigment qui donne la couleur aux fruits, légumes et fleurs.  Elle renforce la paroi des capillaires, les plus petits vaisseaux et réduit leur perméabilité.  Elle améliore l'absorption de la vitamine C dans les suppléments.  Extraite de diverses sources végétales , elle est un antioxydant, anti-inflammatoire et un antihistaminique.  

Dans l'alimentation, on retrouve de la quercétine dans les câpres, les oignons, la livèche, la pomme, les raisons, les bleuets, canneberges, groseilles, cerises, brocoli, agrumes et le thé.

On retrouve aussi la quercétine en supplément sous forme de capsules.

NAC: Le NAC est du N-acétylcystéine, dérivé synthétique de la cystéine, un acide aminé.  Dans l'organisme, le NAC est rapidement transformé en cystéine, nécessaire à la synthèse du glutathion, un important antioxydant.

On retrouve la cystéine dans l'ail, l'oignon, le brocoli, le chou de Bruxelles, le germe de blé, la levure de bière, les graines, les produits laitiers, les oeufs, la viande et le poisson.

On retrouve aussi le NAC en supplément sous forme de capsules.  Ce supplément a la capacité de fluidifier le mucus présent dans les bronches.  On s'en sert pour les maladies pulmonaires et pour la grippe.

 

EN RÉSUMÉ, il existe de nombreux suppléments pour aider à prévenir les complications de virus mais avoir une alimentation saine remplie de légumes, fruits, noix, graines, germinations et pousses, etc. restera une bonne habitude de vie à prendre pour rester FORT!

Bonne santé!

 

SOURCES: Passeport santé

et La santé par les vitamines et les minéraux 

 

Tous droits réservés © 2016-2022 Lyse Vaillancourt - Naturopathe, N.D.S.E.S. | Création de site Web et Marketing Web par MEDIAVORE interactif