LE STRESS

Dans la vie et dans notre organisme, tout est question d’équilibre. La santé est une question de respect des lois immuables que la vie et la nature nous demande de respecter.

Lorsque nous sommes constamment en état de stress, il faut comprendre que ce n’est qu’un symptôme que nous envoie notre corps pour nous signaler que quelque chose que nous faisons dans notre vie n’est pas adéquat pour lui, que nous avons transgressé des lois essentielles à la vie. Le repos, l’alimentation, la respiration, la bonne gestion du stress, de nos émotions, le sommeil, etc. sont tous des facteurs essentiels à la santé.

Voici un aperçu de ce qui se passe dans notre organisme lorsque nous vivons du stress produit par une pensée ou un événement réel. Notre corps qui subit cet état de stress produit une avalanche dans notre système endocrinien.

Le stress est le précurseur d’une cascade de dysfonctionnements des glandes de notre organisme. Le stress est géré par le système nerveux sympathique. Qu’il provienne d’une pensée ou d’un événement, le système nerveux envoie un signal à une glande nommée hypothalamus, située dans le cerveau. Cette dernière envoie un message aux glandes surrénales, situées juste au dessus des reins, de produire des hormones comme la noradrénaline et l’adrénaline. Ces hormones servent à accélérer notre rythme cardiaque, élever la tension artérielle, élever la consommation d’oxygène, élever la glycémie pour libérer du glucose afin d’augmenter l’énergie, augmenter la concentration et la vision, élever le débit sanguin vers les muscles, libérer des hormones endorphines pour réduire la perception de la douleur, toutes ces actions servent à nous aider à fuir le danger, qu’il soit réel ou en pensée. L’immunité va aussi être mise en veilleuse, n’étant pas la priorité du moment. Il y a aussi l’aldostérone qui va influencer le métabolisme hydrosodique, qui consiste à contrôler les échanges de sodium et de potassium au niveau du rein. L’isotonie est extrêmement importante.

Une autre hormone, appelée cortisol, a pour rôle d’accroitre le glucose sanguin, réprimer le système immunitaire, arrêter la digestion et l’inflammation. En période de stress, la glande thyroide sera également affectée.

Les corticosurrénales qui comprennent les hormones gonadocorticoïdes (hormones sexuelles), les hormones androgènes pour l’homme et les hormones œstrogènes pour la femme sont également affectées. Le résultat est que la libido est arrêtée, le syndrome prémenstruel, les symptômes de la ménopause de la fécondité en sont affectés.

La sérotonine est un neurotransmetteur qui contrôle le sommeil, l’humeur, l’appétit, la perception de la douleur, le péristaltisme intestinal, la digestion. Lorsqu’il y a stress, la sérotonine est en baisse ce qui met en cause l’insomnie, l’anxiété, la dépression, une perception accrue de la douleur et des troubles gastro-intestinaux. La sérotonine augmente aussi notre besoin de nourriture pour fournir du carburant nécessaire à la fuite.

Lorsque l’on est en état de stress trop longtemps, nous commençons à avoir besoin de stimulants comme le café, le thé, le chocolat, alcool, sucre, etc. Nous tombons dans une phase d’épuisement. Les surrénales et les hormones sont affectées. Tout notre organisme est affecté par des périodes de stress trop intenses.

Le problème, c’est que de nos jours, nous vivons en constance dans des situations de stress. Si nous ne nous réservons pas de période d’exercice, de temps de repos suffisant, de respiration profonde, nous devenons acidifiés et épuisés. Nous devons compenser le stress par de l’exercice, du yoga, de la méditation, de la respiration profonde.

Un changement dans nos habitudes de vie, une prise de conscience de notre état émotionnel, un changement dans notre alimentation, etc. sont des éléments essentiels pour aider à mieux gérer et diminuer le stress dans notre vie dans le but de nous assurer la santé.

Bonne santé!

Tous droits réservés © 2016-2017 Lyse Vaillancourt - Naturopathe, N.D.S.E.S. | Création de site Web et Marketing Web par MEDIAVORE interactif